Edition 2014

Le livre sur les quais du 5 au 7 septembre 2014

La cinquième édition du Livre sur les quais, placée sous le haut patronage de l’UNESCO, a fermé ses portes dimanche après-midi sur un nouveau succès renforcé par une météo extraordinaire : plus de 40’000 visiteurs, une fréquentation record des rencontres et des croisières – du jamais vu : une queue devant les caisses à 9 heures le vendredi matin déjà –, des ventes qui ont dépassé le record
historique de 2013 : près de 25'000 livres ont été vendus.

Il faut dire que le menu de cette cinquième édition était copieux : plus de 300 auteurs, 30 traducteurs, 160 tables rondes, croisières, lectures, performances, expositions, balades cyclolittéraires, ateliers, événements divers et 25 activités jeunesse le samedi et le dimanche, sans oublier les dédicaces en continu sous le chapiteau, les 12 émissions de la RTS et de la RSI enregistrées sur place en public, les 18 séances de cinéma, ainsi que 125 activités scolaires les jeudi et vendredi qui ont accueilli plus de 3000 élèves.

Daniel Pennac, notre président cette année, a ravi par deux fois les élèves rassemblés dans le casino avec son «Éloge de la lecture libre et curieuse», il a usé de sa finesse légendaire dans les émissions de radio et de télévision auxquelles il était invité, il a fait preuve de ses talents d’acteur dans le Journal d’un corps et il s’est prêté avec le sourire à l’exercice de la dédicace sans trembler devant la longue
file de lecteurs qui l’attendaient à sa table.

Plus que jamais, les langues se sont mélangées sur les quais. Que ce soit grâce aux auteurs arrivés du Tessin, notre hôte d’honneur, aux auteurs anglophones présents en force cette année – ils étaient 25 – ou aux rencontres de traduction organisées en l’honneur des 25 ans du Centre de Traduction Littéraire de Lausanne, Morges déborde largement les frontières de la francophonie.

Notre volonté de travailler sur la programmation a payé. Les rencontres ont été fréquentées comme jamais, les films projetés à l’Odéon ont attiré sur le weekend un bon millier de spectateurs et les croisières du samedi et du dimanche ont affiché complet ! Les nouveautés ont été bien accueillies : les Petits-déjeuners avec Michel Field et Nadine Trintignant, le Confessionnal en anglais ou les performances dans les caves de Couvaloup ont drainé les foules. Pour la deuxième année consécutive, la croisière littéraire au départ de Genève avec escale à Nyon a été bien fréquentée, de même que la rencontre avec Douglas Kennedy organisée le samedi au château de Nyon.

Les orateurs de la soirée d’inauguration, parmi lesquels Charles Beer, président de Pro Helvetia, ont insisté sur la progression de la manifestation, qui est entrée dans un stade de consolidation : elle est devenue le rendez-vous incontournable de la rentrée littéraire en Suisse romande. Ce seront toujours la qualité et la diversité qui devront prévaloir dans le choix des auteurs invités, auteurs dont le nombre ne doit pas augmenter.

La couverture par les médias de l’ensemble de la manifestation a été somptueuse : à travers des présentations générales, des portraits d’auteurs, des réflexions sur des thématiques liées au marché du livre, les organes de presse romands l’ont mise en avant comme jamais auparavant. Les médias français n’ont pas été en reste avec un très beau dossier – de 10 pages ! – dans Le Point, des articles dans Livres Hebdo et dans La Croix. S’il ne fallait retenir qu’une image, ce serait celle d’Emmanuel Carrère sur le débarcadère de Morges, dans le soleil couchant, face à la caméra de la RTS pour le direct du 19.30.

L’utilisation des réseaux sociaux a elle aussi connu un grand essor cette année : nombreux ont été les auteurs à annoncer leur venue, à prendre des photos des quais et, naturellement, de leur table de dédicaces. Cette dynamique donne un fidèle écho de l’ambiance festive et détendue qui régnait sous la tente. Les émissions radio, enregistrées pour la plupart en direct, ont attiré un public nombreux.
Une version mobile de notre site internet a été mise en ligne. Elle a offert aux festivaliers la possibilité de consulter de manière simple la dernière version de notre programme. Il a ainsi été plus aisé d’avoir un aperçu en temps réel des rencontres auxquelles assister, et de trouver le chemin pour s’y rendre !