Barbara Polla

Barbara Polla est médecin, galeriste et écrivain. Vingt-cinq os plus l’astragale est son vingt-cinquième livre.

 

Vingt-cinq os plus l’astragale
Drôle de pratique que l’écriture. Y surgissent des fantômes: l’amour que l’on ne peut vivre, la beauté que l’on ne sait dire, la mort des hommes, les rêves noirs et les yeux bleus. Et des parfums, des phrases lues ou entendues, des sonorités, sensations et odeurs. Vingt-cinq os plus l’astragale, c’est le compte des os du pied et des lettres de l’alphabet qui s’égrènent dans l’écriture au fil des heures, au fil des nuits, des mots à notre oreille. Entre récit, roman et journal intime, Vingt-cinq os plus l’astragale convoque plus de quarante auteurs, de Yann Apperry à Stig Dagerman, de Dimitris Dimitriadis à Paul Éluard, de Cesare Pavese à Pascal Quignard, de George Trackl à Ornela Vorpsi, dont les textes animent, hantent et accompagnent cette astragale dédiée à l’amour que l’on ne peut vivre et à Jacques Coulais, peintre tétraplégique, maître dans l’art de perdre pied.

(photo © Steeve Luncker Gomez)