Fouad Laroui

Marocain de naissance, ingénieur et économiste de formation, professeur de littérature à l’université d’Amsterdam, romancier de langue française, poète de langue néerlandaise, éditorialiste, critique littéraire, Fouad Laroui a publié, entre autres, chez Julliard, Une année chez les Français (2010), L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine (2012), prix Goncourt de la nouvelle, Les Tribulations du dernier Sijilmassi (2014), Grand Prix Jean-Giono et Les Noces fabuleuses du Polonais (2015). Son essai De l’islamisme, une réfutation personnelle du totalitarisme religieux , paru en 2006, vient d’être réédité chez Robert Laffont.

 

Ce vain combat que tu livres au monde
Ali et Malika viennent d’emménager dans un quartier bohème de Paris. Ils sont jeunes, amoureux, l’avenir s’offre à eux, plein de promesses. Ali, marocain de naissance et brillant ingénieur, vit en France depuis dix ans. Malika est institutrice, ne parle pas l’arabe et ignore presque tout de la culture de ses parents. Leur bonheur pourrait être parfait si Ali n’était pas brusquement contraint de démissionner de son poste: à cause de ses origines, l’entreprise qui l’employait l’a écarté d’un contrat sensible. Broyant du noir à longueur de journées, Ali bascule dans le désespoir, puis dans l’extrémisme. La vie quotidienne du couple tourne alors à l’enfer… Dans ce nouveau roman aux allures de conte voltairien, Fouad Laroui analyse les mécanismes qui mènent un individu à se radicaliser. Reprenant les thématiques qui traversent ses livres depuis quelques années, il décrypte les ressorts psychologiques de ceux qu’une quête d’identité, parasitée par la rancœur, pousse à se contenter de réponses partisanes et tronquées. Par une implacable démonstration, portée par l’enchevêtrement de la fiction et de la grande Histoire, Fouad Laroui montre à quel point l’illusion du "retour aux origines" est dangereuse et rétrograde, et dénonce le mensonge sur lequel repose tout fondamentalisme religieux. Pourfendeur de l’amnésie collective, il comble certaines lacunes et rappelle que le passé conditionne toujours le présent. Une fois encore, riche de cette précieuse double culture qui le caractérise, Fouad Laroui nous livre un indispensable regard sur notre temps.

(photo © HANNAH)

Programme de l'auteur

Vendredi

17h00-19h00 Dédicaces 

Samedi

12h00-13h30 Dédicaces 
15h00-16h30 Dédicaces 
18h00-20h00 Dédicaces 

Dimanche

9h30-11h30 Dédicaces 
13h30-14h45  Aux sources du djihadisme
15h00-17h00 Dédicaces