Franck Thilliez

Un ambassadeur littéraire du Nord
Franck Thilliez naît à Annecy en 1973. Mais c'est bien en ambassadeur littéraire du Nord de la France qu'il va se faire connaître. Après des études d'ingénieur en informatique, il publie Train d'enfer pour ange rouge (2004). Après le succès de La chambre des morts et de ses héros Franck Sharko et Lucie Henebelle (Prix des lecteurs de Quai du polar à Lyon), il quitte son emploi. En 2007, Mélanie Laurent est Lucie au cinéma. Le Syndrome (E) en 2010 puis Gataca le propulsent au rang des meilleurs "serial thriller" de la planète polar. En 2015, Pandemia, son quinzième titre, tire à 120 000 exemplaires. Rêver est sorti au mois de mai. Son style efficace, son sens du suspense addictif l'autorise à développer des intrigues complexes qui se recoupent. "Je garde ce petit truc français, une complication d'affaires entrecroisées qui, parfois, étonne à l'international, expliquait-il dans 24heures au sujet d'Atom (ka). Moi, je vois l'écriture comme un cycliste qui attaque la Grande Boucle (Le Tour de France). Il connaît les étapes, il sait où il y aura des cols, des stratégies d'équipes, des efforts en solo. J'ai une vision cartographique de mon histoire, mais, quand j'y suis, les personnages m'emmènent dans la création pure."

 

Rêver
Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
 Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.
Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur: elle-même. Edition Fleuve Noir

 

Un roman pour découvrir l’oeuvre de Franck Thilliez
Le syndrome (E)
Le temps de le terminer, la suite s’impose avec insistance, Gataca.

Bernard Chappuis

(photo © Didier Cohen)