Hannes Binder

Né en 1947, Hannes Binder étudie à l’Ecole des arts appliqués de Zurich, puis travaille comme graphiste à Milan et à Hambourg. Aujourd’hui, il vit à Zurich. Il travaille en tant qu’illustrateur indépendant pour de nombreuses éditions, journaux et magazines (NZZ Folio, Der Spiegel, Stern et Die Zeit).
Dans le domaine pédagogique, Binder était, de 1999 à 2005, directeur de la section d’illustration à l’école d’art privé Punkt-G à Zurich. Il enseigne l’histoire de l’illustration à la Haute Ecole d’Art de Lucerne. Hannes Biner est connu pour ses gravures créées sur cartes à gratter. Il a également publié de nombreux ouvrages illustrant des livres pour enfants ou adaptant des récits et romans en bandes-dessinées. Il a notamment publié une série de bandes dessinées tirées des ouvrages de Friedrich Glauser qui a débuté avec sa version BD du roman policier Der Chinese (1988). Là-dessus s’ensuivirent d’autres adaptations de polars du même auteur, tels que Krock&Co. (1990) et Knarrende Schuhe. Dans Wachtmeister Studer im Tessin (1996), Binder se basa sur le protagoniste des romans de Glauser et créa lui-même une nouvelle histoire. Dans Glausers Fieber (1999, La fièvre de Glauser), Binder se focalisa sur la biographie de Glauser et sur le processus de création de son roman Die Fieberkurve.
L’illustration du bestseller de Lisa Teztner, Les frères noirs, a valu à Hannes Binder le Prix Luchs de littérature jeunesse en 2003, le Prix d’illustration de Troisdorf en 2004 et le Prix de littérature d’Insula Romana en 2005.

 

Glauser
Le volume Glauser, paru en 2012 chez Limmat-Verlag et traduit en français en 2015, regroupe toutes les bandes dessinées et les textes publiés que Hannes Binder a consacrés à l’œuvre de Friedrich Glauser depuis une quinzaine d’années, ainsi que plusieurs inédits.

On y retrouve notamment sa célèbre version bande dessinée du roman policier Le Chinois (Der Chinese, 1988); ses autres adaptations de polars telles que Krock & Co. (1990) et Des chaussures qui craquent (Knarrende Schuhe, 1992); son livre sur la biographie et le processus d’écriture de Glauser, La fièvre de Glauser (Glausers Fieber, 1999); une histoire qu’il a inventée dans laquelle évolue le protagoniste des romans de Glauser, L'inspecteur Studer au Tessin (Wachtmeister Studer im Tessin, 1996).

Tous ces textes révèlent la relation très forte que Hannes Binder a entretenue avec Glauser au point qu’une métamorphose étonnante se produit, de plus en plus apparente au fil des pages: Hannes Binder se mue en Glauser. Les Editions d’en bas ont choisi de proposer une traduction française de cette «somme» qui permet au public francophone de découvrir le travail passionnant que Hannes Binder a réalisé à partir de l’œuvre de Friedrich Glauser. En français, tous les textes du volume sont à ce jour des inédits puisqu’aucune traduction de ce pan de l’œuvre de Binder n’existe à ce jour.

Est paru chez en bas en 2016, Dada, le deuxième chapitre du volume Glauser: ce sont les souvenirs de Friederich Glauser au moment de la fondation du mouvement Dada au café voltaire à Zurich, illustrés par Hannes Binder.

(photo © Yvonne Böhler)