Isabelle Alonso

Fille de républicains espagnols, Isabelle Alonso est devenue française à l’âge de huit ans, par naturalisation. Elle est l’auteur de L’Exil est mon pays (2006), Fille de rouge (2009), Maman (2010) et Je mourrai une autre fois (2016). Elle a également écrit une série d’essais sur la condition féminine dont Et encore je m’retiens (1995), adapté avec succès pour le théâtre.

 

Libertad

Juillet 39. La guerre est finie. Angel Alcalà Llach, 16 ans, rentre au pays. Après dix mois au front et quatre au camp de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), il croit retrouver les siens. Hélas, rien ne se passe comme prévu. L’Espagne franquiste est une prison à ciel ouvert et Angel ne sera finalement relâché qu’après un an de travaux forcés. Il rejoint enfin sa famille en juillet 1940 tandis que la répression fait rage. Il doit alors s’adapter à un monde inconcevable pour lui : sans droits, sans liberté, où tout devient risque, et où tout risque est mortel. En 1944, son refus du service militaire le contraint à la clandestinité. Il rejoint Madrid. Les Alliés vont gagner la guerre, balayer Franco... Mais nouvelle déception : Franco reste en place et la répression s’accentue. Quand enfin, après trois ans de tentatives sans espoir, d’actions vaines, de lutte contre des ombres, une rencontre va allumer une lueur au fond de l’obscurité...

On sourit souvent dans cette tragédie, parce qu’Angel ne perd jamais son humour, ni son sens de la répartie. On suit, porté par une écriture lumineuse, son histoire avec passion, comme si on n’en connaissait pas le dénouement dramatique.

 

(Photo Philippe Matsas/Editions Héloïse d'Ormesson)