Patrick Senécal

Patrick Senécal n’est plus à présenter. Après Aliss (2000), une relecture déjantée du chef-d’œuvre de Lewis Carroll, qui lui vaudra le Prix Boréal du meilleur roman, Les Sept Jours du talion (2002), Le Vide (2007) et Hell.com (2009) lui ont acquis une solide réputation d’auteur de polar noir, très noir. Après avoir consacré quatre ans à Malphas, une tétralogie fantastique à l’humour grinçant, Senécal revient au polar avec Faims, un roman qui ausculte notre société bien au-delà du point où ça fait mal!

 

Faims
Assassins, oui. Comme vous tous, comme tout le monde. Et hypocrites. Et lâches. Et envieux, débauchés, frustrés, égocentriques, vils, infâmes, assoiffés de pouvoir, d’argent et de luxure, couverts du vernis de la respectabilité pour mieux camoufler nos désirs qui nous rongent et nous tuent, dégoulinants de bonne conscience avec nos conjoints, nos enfants et notre boulot, et aveugles, volontairement et désespérément aveugles jusqu’à ce que la réalité nous crève les yeux et le cœur! Humains, depuis la caverne, depuis le serpent et sa pomme, humains jusqu’au bout de nos ongles de bêtes!
Bienvenue à Kadpidi, une petite ville tranquille située au cœur d’une région tranquille. C’est là que vit une petite famille tranquille. Joël, le père, est policier; Martine, sa femme, est propriétaire d’une clinique vétérinaire. Leurs deux enfants sont maintenant des ados et, à la fin de l’été, Nicholas entrera au cégep, Émilie en troisième secondaire.
En ce second samedi de juillet, la trente-deuxième édition du Bal du Chien-Chaud bat son plein au parc Woodyatt et la journée est magnifique. Or, au même moment, le "Humanus Circus" arrive en ville avec ses quatre autocaravanes et ses trois fourgons tirés par des camionnettes.
Et, bientôt, plus rien ne sera tranquille...

 

Hell.com
Daniel Saul s’est toujours senti au dessus de la mêlée. Ce milliardaire est même l’incarnation de la réussite insolente. Arrogant, sûr de son pouvoir d’attraction, et de persuasion, il ne reconnaît d’autres limites que celles qu’il se fixe, à l’image de son nouveau projet immobilier: le rachat d’églises désertées pour les transformer en lofts de luxe. 
Une audace qui a attiré l’attention de Charron, un ancien "camarade" de collège. Enfin, camarade… Daniel et Charron n’évoluaient pas vraiment dans les mêmes cercles. Mais Charron, l’ado souffre-douleur, a bien changé. Désormais, ce n’est plus lui qui subit. Et il propose à Daniel de l’initier à de nouveaux plaisirs, ceux réservés aux hommes de leur caste. Il l’invite à s’inscrire à un très sélect site Internet: hell.com. Les rêves et les fantasmes les plus fous sont désormais possibles, de manière illimitée.
Mais une fois ouvertes les portes de l’Enfer, il est impossible de faire marche arrière…

(photo © Karine Davidson Tremblay)

Programme de l'auteur

Samedi

16h30-18h30 Dédicaces 

Dimanche

10h00-12h00 Dédicaces 
14h00-15h30 Dédicaces 
18h00-19h30 Dédicaces