Silvia Härri

Silvia Härri vit à Genève. Elle partage son temps entre l’enseignement et l’écriture. Elle a publié plusieurs recueils de poésie, des nouvelles et un album pour la jeunesse. Après Loin de soi (2013) et Nouaison (2015), Je suis mort un soir d’été est son troisième ouvrage chez Bernard Campiche Éditeur. C’est également son premier roman.

 

Je suis mort un soir d’été
Pietro Cerretani n’est pas celui que l’on croit, ce brave type qui mène une existence paisible, cet architecte à qui tout semble réussir. Le mensonge sur lequel il a édifié son confort se fissure lorsqu’il est contraint de revenir à Florence pour veiller une soeur en fin de vie. Le retour dans sa ville d’origine signe les prémices d’une confrontation d’une singulière violence avec un passé qu’il s’est efforcé d’enterrer, où rôdent la maladie, la gangrène des liens familiaux et la folie. Écartelé entre les injonctions du présent et les rafales du souvenir, Pietro Cerretani va devoir choisir entre silence et parole, imposture et vérité.

 

(Photo © Philippe Pache)