Amélie Nothomb

En fin de nuit, Amélie Nothomb écrit. Entre 4h et 8h du matin, sur ses genoux, à la main. C’est son rituel depuis son entrée glorieuse enlittérature, en 1992 avec « Hygiène de l’Assassin ». Son 28e roman « Soif », dans lequel elle fait parler Jésus, lui a demandé, de son propre aveu, davantage d’énergie que les précédents. L’auteure belge en parle d’ailleurs comme « le roman de sa vie ». Elle présentera son ouvrage, auréolée d’une co-présidence d’honneur, presque à l’image de son nouveau héros. 

Amélie Nothomb, éternels lèvres rouges et chapeau noir, pensait être Dieu au tout début de sa vie, comme elle l’a conté dans « Métaphysiques des tubes », paru en 2000. A 17 ans, elle lit Rilke et comprend que son devoir ici-bas, c’est d’écrire. Elle déroule alors le fil de son destin, entre le Japon de son enfance et la Belgique de ses études en droit et en philologie. 

Elle pensait enseigner. Ce sera peut-être pour une autre vie, car dans la sienne, en 2019, la littérature est omniprésente. Même celle que personne n’a le droit de lire, puisqu’Amélie Nothomb renonce chaque année à trois romans complets pour un ouvrage qui continuera son chemin chez son fidèle éditeur Albin Michel, puis jusqu’au grand public. En 2008, elle reçoit le Grand Prix Jean Giono pour son engagement en français en faveur du roman. Il n’en reste pas moins que les nombreux prix récoltés, notamment celui du Grand Prix du roman de l’Académie française en 1999 pour « Stupeur et tremblements », la touchent moins que les retours de ses lecteurs. 

Elle est au courant que ses romans ont abouti à des mariages, que quelque part dans le monde, une fillette a été prénommée Lili Plectrude, directement en lien avec l’ouvrage « Robert des noms propres », publié en 2002. Amélie Nothomb a bien quelque chose de divin : une sorte de grâce qui déclenche, quoi qu’elle fasse, des passions sans limite.  

 

(Photo © Jean-Baptiste Mondino)

 

Retrouvez l'auteure en dédicaces : Tente du Débarcadère - Place n°122

Programme de l'auteur

Vendredi

14h00-15h00  « La Librairie francophone », RTS La 1ère15h00-16h00  COMPLET
16h00-18h00 Dédicaces