Annette Hug

Annette Hug a suivi des études d’histoire à Zurich puis deWomen and Development Studies à Manille. À Manille, elle apprend aussi le tagalog, la langue des Philippines. Prix suisse de littérature 2017, Révolution aux confins est son premier roman traduit en français.

 

Révolution aux confins (Zoé)

1886 : José Rizal, futur héros de l’indépendance des Philippines, alors colonies espagnoles, est en Allemagne pour parfaire sa formation d’ophtalmologue. Surtout, il se met à traduire dans sa langue maternelle, le tagalog, le drame de Friedrich Schiller sur la liberté des peuples :Guillaume Tell. Mais comment rendre dans cette langue des confins du Pacifique les « glaciers », le « bailli » ou les « avalanches » ?

Alors que les volcans de l’archipel philippin se superposent aux Alpes de Suisse centrale et que s’installe un jeu jouissif entre les langues, les époques et les cultures se mêlent sans jamais se confondre : à la destinée réelle de Rizal et à l’affranchissement du joug espagnol répond le drame de Schiller qui puise son inspiration dans la Révolution française. Dans cette histoire politique et poétique du monde, Annette Hug suggère sur un rythme très contemporain comment les livres, quand ils circulent, peuvent nourrir des mouvements révolutionnaires.

 

Retrouvez l'auteure en dédicaces : Tente du Débarcadère - Place n°324