La littérature érotique au secours de la sexualité?