Belinda Cannone

Belinda Cannone a publié plusieurs romans dont L’Homme qui jeûne et Entre les bruits (Éditions de l’Olivier, 2006 et 2009) et deux récits autobiographiques, La Chair du temps et Le Don du passeur (Stock, 2012 et 2013). Elle est aussi essayiste: elle a publié notamment L’Écriture du désir et Le Sentiment d’imposture (Calmann-Levy, 2000 et 2005), La Bêtise s’améliore et La Tentation de Pénélope (Stock 2007 et 2010). Elle est maitre de conférences en littérature comparée à l’université de Caen Basse-Normandie.

 

Nu intérieur
"Elle était exactement faite pour mon désir. Je lui chuchotai Je voudrais vous faire l’amour. Elle rit légèrement, Maintenant ou tout de suite?"

Un homme amoureux de deux femmes, et que cela ne dérange en rien, quoi de plus banal aujourd’hui?
Le temps n’est plus où le péché d’adultère inspirait aux coupables les pires tourments – et à la littérature ses œuvres les plus incandescentes. Ce livre nous montre pourtant qu’il n’en est rien, et qu’à l’époque de la libération sexuelle, de la psychanalyse et du féminisme, la passion, la jalousie et la mauvaise foi ont encore de beaux jours devant elles.
Car c’est bien de passion qu’il est question dans ce roman d’analyse. L’obscénité y croise le grand style, les mots crus se conjuguent à l’acuité du verbe, et le désordre des sentiments n’affecte jamais la syntaxe. Comme si les personnages d’un roman de Benjamin Constant et ceux d’un récit érotique s’étaient donné rendez-vous, afin de faire plus ample connaissance.

Cette confession d’un enfant du siècle – le nôtre – est un des romans les plus brûlants qui se puissent lire en ce moment. Car qu’y a-t-il de plus sexy que l’intelligence?

(photo © Pascal Hée)