Jean-Philippe Chenaux

Né à Aigle en 1942, Jean-Philippe Chenaux a créé et animé pendant vingt ans la collection Etudes & Enquêtes, au Centre Patronal, après avoir dirigé le Bulletin financier suisse et travaillé comme journaliste à L’Agefi, puis à la Gazette de Lausanne. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, traitant notamment de la doctrine sociale de l’Eglise, de l’organisation du travail, de la politique de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale, de la politique en matière de prévention et de lutte contre la toxicomanie. Il s’est spécialisé dans l’histoire de la presse en Suisse romande.

 

Robert Moulin et son temps
Robert Moulin "était de ceux en qui on aurait tout de suite confiance s’il y avait un coup dur". Dans l’après-guerre, il sera "mythifié comme héros militaire vaudois". Président de la Société suisse des officiers de 1937 à 1942, il a été l’un des promoteurs les plus actifs des caisses de compensation militaires, de la réforme du haut commandement, de la suppression définitive du pas cadencé et d’une meilleure information des soldats et de la population pendant la guerre. Commandant du mythique Régiment du Pays de Vaud, il exerçait sur ses hommes "une sorte de fascination qui était de l’amour", selon le peintre Henry Meylan. Michel Jaccard verra en lui "une sorte de Malraux vaudois". Cet ardent patriote a dirigé plusieurs grandes campagnes politiques fédérales des années 1930. Ce fut aussi un enseignant, un journaliste et un polémiste hors normes.