Leif Davidsen

Allo, ici Moscou
Né en 1950 à Otterup sur l'île de Fionie (Danemark), Leif Davidsen obtient sa carte de journaliste en 1976 après avoir bourlingué aux Etats-Unis tout en gagnant sa vie comme terrassier, barman ou chauffeur. Il acquiert une grande notoriété dans son pays comme correspondant de Radio Danemark à l'étranger, notamment à Moscou et dans les pays de l'Est. Il devient ensuite rédacteur d'informations à la télévision. Après un premier roman en 1984 (Uhellige alliancer, non traduit), il se sert de ses expériences en Russie et dans les pays de l'Est pour écrire une trilogie russe qui tient à la fois du thriller et du roman d'espionnage. Dans une bibliographie d'une quinzaine de récits, sa trilogie russe est particulièrement remarquable (La chanteuse russe, Le dernier espion, Un Russe candide). Et c'est à Moscou que s'ancre son dernier roman: La mort accidentelle du patriarche. "Un arrière-plan politique, économique et social tout à fait convaincant – et passionnant – qui donne à ce thriller une dimension plus large qu’une simple enquête policière. Adrénaline, rebondissements, actions, émotions: ce roman à la construction impeccable et au ton juste satisfait la curiosité intellectuelle et le goût littéraire du complot" (in Luxemburger Wort). Leif Davidsen a obtenu deux prix prestigieux pour La chanteuse russe et La photo de Lime. Enfin, deux de ses romans ont été adapté au cinéma: Den russiske sangerinde, de Morten Arnfred (1993) et Den serbiske dansker, de Jacob Grolykke (2001).

 

La mort accidentelle du patriarche
Moscou sous la neige, deux décès se succèdent. L’un paisible, le Patriarche de la Russie orthodoxe meurt dans son sommeil. L’autre moins: Gabriel, un Danois, est battu à mort dans une arrière-cour. Aucun rapport? Le jumeau de Gabriel entame un long voyage, du régime soviétique des années 1970 à la Russie d’aujourd’hui. Son périple, sur fond de gaz russe et d’exploitation minière, le mène des pays Baltes au Groenland. Une actualité troublante. Un grand drame russe sur les alliances et mésalliances entre religion et politique ― et sur l’amour et la vengeance (Ed. Gaia).

 

Un roman pour découvrir l'oeuvre de Leif Davidsen
La chanteuse russe (Prix Palle-Rosenkrantz, 1989)

Bernard Chappuis

(photo © Territorium)

Programme de l'auteur

Samedi

9h30-10h30 Dédicaces 
11h30-13h30 Dédicaces 
15h30-17h00 Dédicaces 

Dimanche

10h00-11h30 Dédicaces 
13h30-14h30 Dédicaces 
16h30-18h30 Dédicaces