Stéphane Bourgoin

C’est un terrifiant drame personnel (l’assassinat de sa femme par un tueur en série en 1976 en Californie) qui a amené Stéphane Bourgoin à se spécialiser dans l’étude des serial killers et du profilage criminel. Au point d’en devenir un expert mondial incontesté. Conférencier à l’école de la Gendarmerie nationale pendant plus de dix ans, membre fondateur de l’association "Victimes en série", il a écrit plus de trente ouvrages sur les affaires criminelles (du Vampire de Düsseldorf au Cannibale de Milwaukee en passant par Le Dahlia noir: Autopsie d’un crime de 1947 à James Ellroy). Stéphane Bourgoin dirige de surcroît la libraire Au troisième Œil, (37, rue de Montholon à Paris) fondée en 1973 par François Guérif, spécialisée dans le roman policier et la criminologie. Auteur d'une cinquantaine d'ouvrages traduits dans vingt langues, Stéphane Bourgoin a interviewé à ce jour plus de soixante-dix serial killers. Les dernières paroles des condamnés à mort est l'aboutissement de trente-cinq ans de rencontres dans le couloir de la mort.

 

Les dernières paroles de condamnés à mort

Réunis pour la première fois, voici les derniers mots de centaines de condamnés à mort exécutés à travers les âges et les continents depuis que la peine capitale existe. Ils ont été prononcés sous des potences, des échafauds, dans la chambre d'exécution, juste avant l'injection létale, l'électrification ou la décapitation. Le condamné est attaché, menotté ou sanglé à une civière.

Les paroles que vous allez lire sont reproduites dans leurs termes exacts et Stéphane Bourgoin livre le récit détaillé du dernier jour de ces hommes, du réveil au dernier repas, jusqu'à leur dernier souffle. Figées à l'instant crucial et fatidique, ces voix d'outretombe sont poignantes, étranges, défiantes, parfois humoristiques, mais toujours inoubliables. Certains prient, livrent des messages d'amour, d'amitié, de remerciements, d'autres demandent pardon, crient leur innocence, lancent une dernière provocation, vont jusqu'à l'ultime tentative. Quand d'autres démontrent que leur indifférence au monde ou leur haine restent inchangées.

La mort nous attend tous, au bout du chemin, mais seuls les condamnés à la peine capitale en connaissent le jour et l'heure. Bienvenue sur le dernier rivage.