Agnès Pierron

Agnès Pierron est docteur ès Lettres. Historienne du spectacle vivant, avec une formation de comédienne et des fonctions de dramaturge, elle a reçu le Prix de la Critique, en 2003, pour son Dictionnaire de la langue du théâtre publié aux éditions Le Robert.
Elle s’est fait une renommée mondiale avec son anthologie Le Grand-Guignol. Le théâtre des peurs de la Belle Époque, publiée dans la collection Bouquins (Robert Laffont).
Lexicographe, elle œuvre pour la sauvegarde du patrimoine linguistique avec des dictionnaires de spécialités sur des sujets aussi variés que le cirque, les dictons, la prostitution, le sexe…

 

«Mots intimes», une nouvelle collection consacrée à l’art épistolaire et à l’amour des mots, fait son entrée dans le catalogue des éditions Le Robert.
À découvrir le 7 mai 2015 en librairie, trois  premières anthologies nous invitent à pénétrer dans l’intimité d’auteurs, d’artistes, d’hommes politiques et de penseurs en proie aux délices raffinés de la séduction, aux exquises brûlures de la passion… ou aux terribles affres de l’amour en fuite.
Sous la houlette d’Agnès Pierron, qui signe la préface, les introductions, et le lexique de chacun des recueils, et avec le concours du site deslettres.fr, les trois premiers tomes de la collection «Mots intimes» posent un regard neuf sur la manière dont ont été exprimés, à travers le temps, des sentiments intimes, et pourtant universels.
De Michel-Ange à Marguerite Duras, en passant par Mozart, Sade, Flaubert ou Sartre, cette collection nous entraîne volontiers hors des sentiers battus. Truffées de pépites inattendues replacées dans leurs contextes biographique et historique, ces anthologies finement ciselées nous offrent des clés pour mieux appréhender la personnalité, le style, et la psychologie de figures emblématiques de notre culture et de notre histoire – mais aussi, et surtout, les replis secrets de l’âme humaine.
Un lexique insolite des mots de l’amour, des mots du sexe et des mots de la rupture, apporte à chaque anthologie une conclusion savoureuse et érudite, et prolonge le plaisir du lecteur sensible à la beauté, à la truculence ou à la justesse de ces expressions qui font la richesse de notre langue.