Alexander Maksik

Né en 1972, Alexander Maksik est diplômé de l’Iowa Writers’ Workshop et a été publié dans Harper’s, Tin House, Harvard Review, The New York Times Magazine. Après Indigne (Rivages, 2013), traduit en plus de douze langues, La Mesure de la dérive est son deuxième roman à paraître en France. Il vit à New York.

La chaleur écrase l’île de Santorin, c’est l’été, Jacqueline erre, seule et affamée. Pour survivre, elle fait les poubelles et masse les touristes qui bronzent sur la plage. Dans un trouble croissant, elle doit échapper aux rondes de police, aux proxénètes qui guettent une jolie fille isolée, aux hallucinations causées par la faim, mais aussi se protéger de cette unique compagnie, la voix lancinante de sa mère qui convoque des souvenirs de plus en plus insoutenables. Qui est Jacqueline ? Qu’a-t-elle fui ? Que sont devenus sa mère, son père, sa sœur, son amant ? À qui se confiera-t-elle ?

(Photo © Beowulf Sheehan)