Béatrice Corti-Dalphin

Béatrice Corti-Dalphin est née à Genève le 30 juillet 1936.
Etudes à la Faculté des Lettres de l’Université de Genève, puis, plus tard, à la Faculté de Psychologie et de Pédagogie de cette même Université.
Diplômée de l’Ecole de Yoga Anne Brugger à Genève, elle a enseigné le yoga pendant quatorze ans.
Elle a été psychothérapeute indépendante, membre de l’Association Suisse des Psychothérapeutes ASP (retraitée dès 2013).
Elle a reçu six prix littéraires de poésie (concours), p.ex. Médaille de la Ville de Reims.

 

Voler le bec ouvert
C’est un Essai autobiographique en prose, illustré de trois photos en couleur, avec en deuxième partie quelques poèmes de trois lignes, à la japonaise.
Les hirondelles volent le bec ouvert ! Et la théière chinoise à deux becs (photo de couverture), dite « théière de l’Empereur » vient de Singapour.
Il sera aussi question d’une dangereuse rencontre de l’auteure avec des disciples de Kali, à Calcutta.
Et aussi de petits récits pleins d’humour où l’auteure essaie - sans succès - de convertir une amie chinoise au thé, à Singapour !
La cérémonie du thé chinoise, le « Gong Fu Cha », très différente de la cérémonie du thé japonaise, est décrite avec précision.
Dans notre région, à Burtigny, l’auteure raconte comment son arbre, un jeune Ginkgo Biloba, a survécu plus ou moins à une tornade en l’an 2000.