Boris Fishman

Boris Fishman est né à Minsk en Biélorussie en 1979 avant d’émigrer aux Etats-Unis en 1988. Journaliste remarqué et reconnu, il publie régulièrement dans de prestigieux magazines (le New Yorker, Le New York Times Magazine and Book Review, Harper’s, Vogue, The London Review of Books, The Wall Street Journal...). Diplômé de l’université de Princeton en littérature russe, il a travaillé pendant quelques années au service éditorial de The New Yorker.

Son travail a été souvent récompensé : en 2004, Il s’est vu décerné par l’association américaine Jewish Press le Simon Rockower Award for Excellence in Arts & Criticism pour son article “The Flaunted Necklace” (Forward, 28 novembre 2003). Il a obtenu de très nombreuses bourses d’études et participé à plusieurs programmes. Il a fait ses débuts littéraires avec un recueil de nouvelles: Wild East: Stories from the Last Frontier, Random House, 2003. Une vie d’emprunt est paru chez Libella en 2014, dans une traduction de Stéphane Roques.

Slava, jeune immigré juif russe de Brooklyn, tente par tous les moyens d'échapper au poids de sa communauté et de vivre sa passion: l'écriture. Assistant au sein de la rédaction de la vénérable et mythique revue Century, Slava rêve de succès littéraires et des belles américaines branchées de Manhattan. Mais la mort de sa grand-mère le ramène brutalement parmi les siens, à Brooklyn. Là, son grand-père lui demande un étrange service: rédiger une fausse déclaration pour un programme d'indemnisation des victimes du régime nazi par le gouvernement allemand. Slava hésite, puis se pique au jeu. Contre toutes attentes, c'est à Brooklyn, dans sa famille, qu'il trouve moyen d'assouvir ses aspirations d'écrivain et d'assumer enfin son histoire et celle de son milieu.

(Photo © Rob Liguori)