Britta Böhler

Britta Böhler, née en 1960 à Freiburg im Breisgau en Allemagne, vit en Hollande dont elle a a adopté depuis la nationalité. Avocate de renom, elle est spécialisée en droit international et a participé à de nombreux procès touchant au terrorisme ou impliquant les services secrets hollandais. La décision (Stock, 2014) marque ses débuts en littérature.

En 1933, Thomas Mann quitte Munich pour un voyage d’agrément avec sa femme Katia et les petits. Pendant ce temps, dans la patrie, le monde s’écroule, et il ne sait pas que le voyage sera sans retour. Sa fille Erika craint de le voir arrêter par les nazis et le somme de rester en Suisse. C’est le début de l’exil... Un exil d’abord résigné, jusqu’à ce jour de février 1936 où Thomas Mann, sous la pression de son entourage, se résout à condamner publiquement le régime nazi, dans une lettre qu’il destine au Neue Zürcher Zeitung.

Lorsque le roman s’ouvre, Thomas Mann pénètre dans l’enceinte du journal pour remettre la lettre à son ami Korodi, mais ce dernier est souffrant et la publication retardée de trois jours. Trois longs jours durant lesquels le doute va s’emparer de lui. Peut-on continuer à être un écrivain lorsqu’on a perdu la reconnaissance de son pays, de ses lecteurs ? En tant que père et chef de famille a-t-on le droit de mettre en péril la vie des siens et leurs biens ? Mais en tant qu’homme et citoyen, « lorsqu’on hait le mal de toute son âme, on devra dire adieu au pays natal »...