Caroline Deyns

Originaire de Valenciennes, Caroline Deyns est l’auteure de Tour de plume et de Perdu, le jour où nous n’avons pas dansé (Philippe Rey, 2011 et 2015). Elle est agrégée de lettres et réside à Besançon.

 

Trencadis (Quidam)

«Le grand roman qu’on attendait sur Niki de Saint Phalle»

Niki hait l’arête, la ligne droite, la symétrie. À l’inverse, l’ondulation, la courbe, le rond ont le pouvoir de déliter la moindre de ses tensions.

le roman que propose Caroline Deyns est structuré, fond et forme, comme la vie de Niki. Ayant volé dès l’enfance en éclats, elle se reconstruit avec la volonté farouche et jubilatoire d’exploser le cadre de son malheur en transcendant les figures mortifères et fantomatiques, qui la hantent, en pulsions vitales, ses œuvres en témoignent. De cela, Niki ne se cachera jamais : « J’ai commencé à peindre chez les fous. » Enfin, c’est une joie réelle d’offrir aux lectrices et lecteurs un texte qui emporte parce qu’il est rythmé, saisissant, inventif et vivant. Et formidablement écrit. Voilà pourquoi il mérite d’être fortement accueilli en cette rentrée littéraire

 

(Photo © Pierre Esposito)