Catherine Enjolet

Auteur de romans et d’essais, Catherine Enjolet conjugue littérature et engagement. Universitaire, elle écrit contre l’indicible et ses ravages. Au travers de son action et de ses livres, elle développe son concept de « liens du sens », crée en 1990 le parrainage d’enfants en France et lance « l’adoption affective ». Dès son premier roman Rousse comme personne, elle est saluée par la critique pour son écriture sobre et intense et reçoit le Prix Georges Brassens. Sous Silence paru aux Éditions Phébus en 2011 a reçu le Prix AMIC de l'Académie Française. Son dernier livre, Face aux ombres, a été publié en février 2014 chez Phébus.

Monteuse au cinéma, orpheline de père et abandonnée à plusieurs reprises par sa mère dans des familles d'accueil, Ariane, aujourd'hui enceinte et emmurée dans un passé dont elle redoute les répétitions mortifères au moment de donner la vie, vient d'emménager avec son compagnon dans un immeuble neuf au coin des rues Saint-Médard et Mouffetard. La narratrice apprivoise ce qu'elle pense être son nouvel univers lorsque deux jeunes Allemands sonnent à sa porte pour lui demander si un soldat français portant le même nom qu'elle a bien habité dans cet immeuble durant la deuxième guerre mondiale.

Cette intrusion inattendue, doublée de l'arrivée fracassante dans sa vie de la soeur de son père, vont plonger Ariane dans un passé inconnu qu'elle avait jusque-là tenu à distance. Confrontée à des coïncidences et des hasards surprenants qui n'en sont peut-être pas, en prise avec sa propre mémoire traumatique, Ariane, dans un appartement mystérieusement « habité », va devoir, entre quête intime et enquête quasi policière, affronter les énigmes du passé. Pacifier la mémoire et panser les traumatismes. N'est-ce pas un hasard si son métier consiste à reconstituer des histoires dans l'obscurité de sa salle de montage ? Une histoire vraie, incroyable, pour tous ceux qui s'interrogent sur les choix de leur vie.

(Photo © Frédéric Reglain)