Christos Tsiolkas

De parents grecs, Christos Tsiolkas est né en 1965 à Melbourne où il vit toujours. Romancier, dramaturge et scénariste, il est l’auteur de cinq romans, dont Loaded, porté à l’écran par Ana Kokkinos sous le titre Head On, et Jesus Man (Belfond, 2012; 10/18, 2014). Gay, volontiers provocateur à coups de drogue, d’alcool et de sexe, ce «mauvais garçon» des lettres australiennes a reçu une vraie consécration avec La Gifle (Belfond, 2011; 10/18, 2011), récompensée par de nombreux prix en Australie, dont le prix du Commonwealth et celui de l’Association des libraires australiens, traduite dans une dizaine de pays, sélectionnée pour le Man Booker Prize 2010, grand succès en France auprès du public et de la critique et adaptée pour la télévision par l’auteur lui-même dans une série très réussie de huit épisodes saluée par critique internationale enthousiaste, y compris en France (Arte, 2013).

 

Christos Tsiolkas is the author of five novels: Loaded (filmed as Head-OnThe Jesus Man and Dead Europe, which won the 2006 Age Fiction Prize and the 2006 Melbourne Best Writing Award. The Slap won the Commonwealth Writer's Prize 2009 and was shortlisted for the 2009 Miles Franklin Literary Award and the ALS Gold Medal. His latest novel, Barracuda, has just been published in French and his collection of short stories, Merciless Gods, in English.  He is also a playwrighter, essayist and screen writer. He lives in Melbourne.

 

Barracuda
Échapper à son quartier pourri de Melbourne; à sa mère, grecque exubérante aux jupes trop courtes et tops trop décolletés; à son père australien, routier rugueux, qui le rabroue régulièrement; à son frère et sa sœur, qui lui collent aux basques; à son corps, qui l’encombre; à ces pensées gênantes, qui lui viennent dans les vestiaires, avec les autres garçons.
Changer de vie, de condition, devenir un autre. Être Danny «Barracuda» Kelly, un espoir de la natation australienne, le meilleur, le plus fort, le plus rapide. Se lever tous les jours à quatre heures, écouter le coach, enchaîner les longueurs, nage libre, crawl, papillon. Lui le petit métèque, le boursier, leur fermer la bouche à tous. Tout faire pour devenir champion. Échouer. Passer à côté de ses rêves, partir à la dérive. Céder à ses pulsions violentes. Frapper, passer à tabac. Commettre l’inimaginable… Et tenter de revivre.
L’ascension et la chute d’un jeune garçon promis à un avenir doré avec, en toile de fond, toutes les contradictions d’une nation bâtie sur la violence et l’agressivité. Porté par un style à fleur de peau, un roman rageur sur le dépassement de soi, le sacrifice et l’ambition dans lequel Christos Tsiolkas continue de creuser les thèmes abordés dans La Gifle: le poids de la famille, l’immigration, le racisme, l’inégalité sociale, le sexe, la violence, l’homosexualité, l’absence de racines.

Daniel Kelly, a talented young swimmer, has one chance to escape his working-class upbringing. His astonishing ability in the pool should drive him to fame and fortune, as well as his revenge on the rich boys at the private school to which he has won a sports scholarship. Everything Danny has ever done, every sacrifice his family has ever made, has been in pursuit of his dream. But when he melts down at his first big international championship and comes only fifth, he begins to destroy everything he has fought for and turn on everyone around him. Tender and savage, Barracuda is a novel about dreams and disillusionment, friendship and family. As Daniel Kelly loses everything, he learns what it means to be a good person - and what it takes to become one.

(photo © Zoe Ali)