Claude Torracinta

Claude Torracinta a fait des études de sciences politiques et de sciences commerciales à l’Université de Genève et à Harvard. Enseignant de 1956 à 1959, puis journaliste à La Tribune de Genève dont il sera le correspondant à Paris, il rejoint la télévision suisse en 1969. Fondateur du magazine "Temps présent", producteur et présentateur de plusieurs autres émissions, il est nommé directeur de l’information et des magazines de cette chaîne. Il est l’auteur de plusieurs films historiques dont Genève, le temps des passions et Mémoires de la frontière. Titulaire de plusieurs prix internationaux de télévision, il est fait Chevalier des Arts et lettres par le gouvernement français. Nommé par le Conseil d’État, il préside de 1994 à 2006 le conseil d’administration de l’Hospice général.

 

Rosette, pour l’exemple
Menacée d’arrestation en France, Rosette Wolczak franchit la frontière suisse le 24 septembre 1943. En raison de son âge et conformément aux directives fédérales, cette adolescente juive doit être accueillie. Or, le 16 octobre, elle est refoulée pour raison disciplinaire et avoir "outragé les mœurs". Arrêtée par les Allemands, elle est déportée à Auschwitz. Elle n’en reviendra pas.
Que s’est-il passé à Genève ? Qu’a-t-elle commis de particulièrement grave pour être renvoyée en France alors que les Allemands multiplient les arrestations ? Qu’a fait cette adolescente de quinze ans et demi pour justifier une mesure aussi cruelle à une époque où les militaires en poste à Genève n’ignoraient pas que les Juifs arrêtés étaient déportés vers l’est ?
Claude Torracinta a voulu comprendre les raisons d’une décision arbitraire que rien ne justifiait. Il a mené l’enquête en Suisse, en France et en Allemagne. Il a retrouvé dans les archives les fragments d’une vie dont le destin tragique s’est joué à Genève en octobre 1943. Victime de l’antisémitisme de certains militaires et de la rigueur avec laquelle était appliquée la politique fédérale à l’égard de ceux qui tentaient de trouver refuge en Suisse, Rosette a droit à réparation. Septante deux ans après sa disparition, ce livre lui rend justice.