Daniel Maggetti

Né en 1961 en Suisse italienne, Daniel Magetti vit actuellement à Lausanne, où il dirige le Centre de recherches sur la littérature romande. En tant que poète et prosateur, il a publié aux éditions de l’Aire une trilogie auto-fictionnelle. Il est considéré en Suisse comme l’un des écrivains les plus doués de sa génération.

 

La Veuve à l’enfant
Nous sommes au milieu du xixe siècle. Don Tommaso, dont tous les curés du Piémont applaudissent l’éloquence et redoutent le mordant, est tombé en disgrâce pour une affaire de mœurs. Relégué dans la cure d’un village de Suisse italienne, il se résigne à prendre comme servante Anna Maria, une veuve âgée, à la réputation trouble, qui vit seule en compagnie de son petit-fils Pierino. En recueillant les confidences prodigieuses d’Anna Maria sur sa famille, Don Tommaso se replonge dans les sables poisseux de ses propres origines.
Si Don Tommaso est une figure fictive, Anna Maria a existé. Daniel Maggetti est parvenu à en transcrire la vie authentique, ainsi que celle de son mari le forgeron Pietro, dont les méfaits sont à l’origine d’une légende tessinoise transmise oralement depuis des générations. L’auteur se l’est entendue conter plusieurs fois par des amis et par sa famille quand il était enfant. C’est pourquoi il a su l’écrire dans le bruissement des langues si particulier de ce coin de pays, où le dialecte se confronte certes à l’italien mais aussi au français, à l’allemand, chacune de ces langues renforçant le mouvement de sédimentation du mélange obtenu.