Daniel Vigoulette

Originaire du Lot et Garonne, Daniel Vigoulette, ancien  officier de gendarmerie, a longtemps exercé le métier d’enquêteur. Ses précédents romans, Vendanges écarlates, Les Ombres du Léman, L’île aux peupliers et A l’ombre des Bastides ont été publiés aux éditions Albin Michel, tout comme Le Grand Feu.

Qui a mis le feu au domaine d'André Parentis, dans les landes de Gascogne, incendie de toute évidence volontaire où le vieil homme a péri asphyxié ? Seul Sylvain, un jeune légionnaire fils du propriétaire voisin, avait intérêt à commettre ce crime, afin de récupérer des terres convoitées par sa famille. Et d’ailleurs, son Zippo n’a-t-il pas été retrouvé sur les lieux ?

Alors qu'au village on ne connaissait pas d'héritier à André, son neveu Gabriel et sa femme Marion décident de s'y installer, fuyant le stress urbain de Bordeaux. Gabriel, voyageur de commerce, est aussi jovial et bon vivant que sa femme est douce et réservée. Curieusement, Sylvain s'attache à eux, devient l'ami de Gabriel, mais un nouveau drame survient. Un jour de promenade en forêt, Gabriel est tué par la chute d’un pin. Affolé, se croyant encore soupçonné, Sylvain est sur le point de s'enfuir pour rejoindre la Légion. Il aura cependant l'occasion de sauver Marion lors d'un nouvel incendie de forêt, naturel celui-là, comme il s'en produit si souvent dans les Landes…