David Le Breton

Présence durant les éditions :

20122022

David Le Breton est professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg. Membre senior de l’Institut universitaire de France. Membre de l’Institut des études avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS). Il est l’auteur d’une œuvre considérable, avec entre autres : Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur, Rire. Une anthropologie du rieur, et La saveur du monde.

 

Sourire (Métailié)

Un grand anthropologue du corps dévoile les mystères d’un des plus beaux gestes humains : le sourire.

David Le Breton poursuit son anthropologie du corps de façon plus affinée, plus littéraire aussi au regard de ses précédents ouvrages, il ouvre des voies de réflexion au lecteur. Ici pas d’interviews, que du vécu et des citations d’écrivains, de cinéastes ou des peintures qui décrivent sur le vif des sourires, des centaines de sourires plus ou moins célèbres où se voilent des significations contradictoires.

Le sourire se devine, il gagne les yeux, transforme le visage et nous introduit l’un à l’autre avec toute la subtilité polysémique d’une humanité qui s’y reconnaît. Le sourire est bien un effleurement de l’âme, il dit la subtilité de la présence au monde, à l’autre et à soi. Les savants peuvent bien constater que le sourire est la réaction la plus faible du visage à toute excitation légère et faciale, les poètes comme Paul Valéry y voient « le premier luxe de l’être. Ce n’est plus le besoin qui pleure et qui crie. C’est l’ouverture de l’inutile besoin de communiquer pour autre chose que l’apaisement d’une soif ». Oui, le sourire est un adoucisseur de contact quand il n’est pas convenu, de circonstance, narquois, exaspérant ou, bêtement, pour donner le change. C’est aussi une ritualité parfois régie par une subtile hiérarchie sociale qui permet à l’individu de communiquer autrement, sans mot, de tout son corps.

Cette anthropologie de l’énigmatique touche bien sûr aux conventions et aux interactions sociales, elle touche aussi à notre spiritualité vraie et naïve qui nous fait exister autant que résister au monde et communiquer de soi à l’autre.

 

(Photo © Philippe Matsas)