Dipesh Chakrabarty

Présence durant l'édition :

2024

Dipesh Chakrabarty vit à Chicago. Il est né en 1948 à Calcutta où il a grandi et fait ses études. Il s’est fait connaître dans le monde entier avec son livre Provincialiser l’Europe. La pensée postcoloniale et la différence historique (2000).

 

Après le changement climatique, penser l’histoire (Gallimard)

Cet essai est l’accomplissement d’une réflexion engagée depuis une dizaine d’années sur les effets du changement climatique. Changement de la discipline historique elle-même, du rapport de l’homme au temps et au monde et finalement sur la condition humaine. Le « global » de la mondialisation et le « global » du changement climatique ne sont pas des notions homogènes. Rendre compte du second suppose une approche nouvelle et particulière : rien moins que la tentative d’une anthropologie philosophique à élaborer. Dès les Temps modernes, on a appris à distinguer les deux ordres de globalité : le premier relève du temps régi par l’histoire. Le deuxième du temps réglé par la nature. Or nous avons compris depuis une vingtaine d’années que le temps humain réagissait sur le temps naturel et que notre action sur la terre a déjà modifié le climat pour peut être 100 000 ans.

C’est ce que l’on a tenté de baptiser « l’anthropocène » et que Chakrabarty appelle « l’entrée dans l’âge planétaire » : deux échelles de temps radicalement différentes et qui pourtant, à partir de maintenant, s’entremêlent.

 

 

(Photo © Alan Thomas)

Les plages horaires indiquées en regard des noms des autrices et des auteurs sont données à titre indicatif au public. Les éventuelles pauses et absences seront signifiées directement aux places de dédicaces. Merci par avance de votre compréhension.

Programme de l'auteur·trice