Dominique de Rivaz

Écrivain, cinéaste et photographe née en 1953, Dominique de Rivaz vit entre Berne et Berlin. Assistante de réalisation d’Alain Tanner notamment, elle a collaboré pendant dix ans au Festival international de films de Fribourg. Son film Mein Name ist Bach a reçu le prix du Cinéma suisse pour le meilleur long métrage de fiction en 2004; Luftbusiness, le prix du Cinéma suisse 2009 pour la meilleure interprétation masculine.

Elle a écrit trois romans : Douchinka (L’Aire, Prix Schiller Découverte 2009); La Poussette (Buchet/Chastel, 2010) et Rose Envy (Zoé, 2012), nominé pour le prix Wepler. Elle est aussi l’auteur d’un livre de photographies sur le mur de Berlin: Sans début ni fin – Le chemin du mur de Berlin (Noir sur Blanc, 2010). Elle publie en septembre 2013, avec Dmitrij Leltschuk, un livre de photographies sur le Grand Nord russe : Les Hommes de sable de Choïna (Noir sur Blanc). Elle prépare également un film documentaire sur ce sujet.

Pour son dernier ouvrage, Dominique de Rivaz décide de partir à Choïna, un hameau de 300 habitants dans le Grand Nord russe, en découvrant les photographies de Dmitrij Leltschuk. Ce village sur les rives de la mer Blanche, qui était l’un des plus importants ports de pêche de l’Union soviétique, est aujourd’hui envahi par le sable. La pêche intensive a détruit les fonds marins, qui constituaient une barrière naturelle. Les habitants tentent de sauver leur village, en déblayant quotidiennement le dépôt de la mer et du vent. Pour Dominique de Rivaz, Choïna se révèle comme un lieu métaphorique de son espace intérieur, propice au deuil et à la mémoire, un lieu où explorer les confins de la vie.