Emanuel Bergmann

Emanuel Bergmann est né en 1972 à Sarrebruck, en Allemagne. Après le lycée, il s’installe à Los Angeles pour étudier le cinéma et le journalisme. Il a travaillé pour différents studios de cinéma, compagnies de production et éditeurs indépendants, en Allemagne comme aux États-Unis. Actuellement, il partage son temps entre l’enseignement, la traduction et l’écriture. Sélectionné pour le Books at Berlinale, Max et la grande illusion est son premier roman.

 

Emanuel Bergmann was born in Saarbrücken, Germany in 1972. After his high school graduation, he moved to Los Angeles to study film and journalism. He has worked for various movie studios, production companies, and independent publishers in Germany and the United States. He now makes his living teaching German, translating books, and writing articles.

 

Max et la grande illusion

Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence triste et monotone. Sa mère vient de mourir et les relations avec son père sont de plus en plus houleuses. Un jour enfin, un cirque débarque à Prague. Mosche assiste à une représentation et c’est l’émerveillement. Il décide de suivre la troupe et de se vouer corps et âme à l’apprentissage du métier avec  son nouveau maître, l’Homme demi-lune. Il rêve aussi à la très belle assistante, Julia… Et de fil en aiguille, Mosche Goldenhirsch devient le Grand Zabbatini, celui que tout le monde veut voir, Adolf Hitler y compris…

Los Angeles, 2007. Max Cohn a 11 ans et sa vie vient de basculer : ses parents divorcent. En fouillant dans les affaires de son père, il tombe sur un disque du Grand Zabbatini et son célèbre tour, « le sortilège de l’amour éternel ». Le gamin en est sûr, seul un magicien peut faire des miracles et réparer l’irréparable. Alors, il part à la recherche de celui qui représente son dernier espoir…

Un premier roman porté par une langue qui a la saveur du conte. De l’Europe des années sombres jusqu’à Los Angeles de nos jours, un voyage qui nous plonge dans l’univers coloré du cirque, en passant par les soirées mondaines du Berlin des années 1940 et la terreur des camps.

 

The Trick, his first novel, is a deeply moving, humorous story of a boy who believes in everything and an old man who believes in nothing. In 1934, a rabbi’s son in Prague joins a traveling circus, becomes a magician, and rises to fame under the stage name the Great Zabbatini just as Europe descends into World War II. When Zabbatini is discovered to be a Jew, his battered trunk full of magic tricks becomes his only hope of surviving the concentration camp where he is sent. Seven decades later in Los Angeles, ten-year-old Max finds a scratched-up LP that captured Zabbatini performing his greatest tricks.

Recalling the melancholy humor of Isaac Bashevis Singer and the heartbreaking pathos of the film Life is Beautiful—this outstanding first novel is at once irreverent and deeply moving.  

 

(Photo © Philipp Rohner / © Diogenes Verlag AG Zürich)