Erik L’Homme

Après son immense succès en littérature jeunesse (Le Livre des étoiles, A comme Association, Terre-Dragon), et un premier roman pour adulte salué par la critique (Déchirer les ombres, Calmann-Lévy, 2018), Erik L’Homme signe à nouveau avec Un peu de nuit en plein jour un roman qui sort des sentiers battus.

 

Un peu de nuit en plein jour (Calmann Lévy)

Dans une ambiance digne de La Route de Cormac MacCarthy, la tragédie d’un homme qui découvre l’amour trop tard.

Ce pourrait être le monde de demain. Paris est envahi par une obscurité perpétuelle et livré aux instincts redevenus primaires de certains habitants, désormais organisés en clans. Dans ce monde urbain terriblement violent, Féral est l’un des rares à avoir des souvenirs des temps anciens. Il est aussi un as de la « cogne », ces combats à mains nues qui opposent les plus forts des clans dans des grand-messes expiatoires. C’est lors d’une de ces cognes que Féral rencontre Livie, qui respire la liberté, la beauté, l’intelligence, la force. Leur amour est immédiat, charnel, entier. Mais le destin de Féral va se fracasser sur cette jeune femme qui n’est pas libre de l’aimer.

Bijou littéraire, Un peu de nuit en plein jour parle de notre monde qui s’abîme, de la part de sauvagerie en l’homme, de l’inéluctabilité des destins.

 

(Photo © P.Lourmand)

Retrouvez l'auteur en dédicaces : Tente de la navigation - Place n°420