Eugène Ebodé

Docteur en littératures françaises et comparées, Eugène Ébodé a reçu plusieurs distinctions et récompenses littéraires, dont le prix Ève Delacroix de l’Académie française, et le prix Jean d’Heurs du roman historique. De lui, les Éditions Gallimard ont déjà publié La transmission (Continents Noirs, 2002), La Divine colère (Continents Noirs, 2004), Silikani (Continents Noirs, 2006), Métisse palissade (Continents Noirs, 2012), La Rose dans le bus jaune (Continents Noirs, 2013, Folio n° 6073), Souveraine Magnifique (Continents Noirs, 2014).

 

Le Balcon de Dieu (Gallimard)

Un jeune couple de Sud-Africains blanc, Donovan et Mélania Bertens, en voyage de noces à l’Île Maurice, est contraint par un violent cyclone de séjourner à Mayotte. Donovan et son épouse sont stupéfaits, puis choqués d’y découvrir la misère sociale, la prolifération des bidonvilles, les hordes d’enfants abandonnés dans les rues et l’état de délabrement qui règne dans ce territoire français doté d’une nature exceptionnelle et d’un somptueux lagon. Admirateur de Mandela, le jeune Donovan voit dans cette île négligée une Afrique en souffrance et une cause à défendre. De retour à Cape Town, il convainc son épouse de partir vivre à Mayotte. Ils y retrouvent un guide providentiel, un Mahorais érudit qui leur raconte la légende de son île surgie d’un joyau considéré comme le plus divin des promontoires. Très vite, les nouveaux venus se retrouvent reclus à domicile : l’insécurité, les mouvements sociaux, l’indifférence de Paris et la pression migratoire sur ce territoire hautement inflammable font planer la menace d’affrontements entre communautés. Donovan s’engage et s’implique. Trop ?...

Le Balcon de Dieu, histoire alerte, inspiré et rebelle dans Mayotte, « l’Île aux parfums », est le neuvième roman d’Eugène Ébodé.

 

(Photo © Francesca Mantovani)