Florent Quellier

Présence durant l'édition :

2021

Florent Quellier, professeur d’histoire moderne à l’université d’Angers, membre du laboratoire TEMOS (Temps, Mondes, Sociétés), UMR 9016, titulaire de la chaire CNRS histoire de l’alimentation des mondes modernes de 2010 à 2015. Spécialiste d’histoire des cultures de l’alimentation et du végétal, il est membre du conseil scientifique de l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation et du comité de rédaction de la revue Food & History. Il a notamment publié La Table des Français, une histoire culturelle (PUR, 2007, rééd. 2013), Gourmandise, histoire d’un péché capital (Armand Colin, 2010, rééd. 2013, prix Trémolières 2010) et Festins, ripailles et bonne chère au Grand Siècle (Belin, 2015).

 

Histoire de l'alimentation, de la préhistoire à nos jours (Belin:)

Manger. Rien de plus trivial et de plus complexe à la fois. Se nourrir est un besoin physiologique vital, mais aussi un savoir et un apprentissage, autrement dit une culture : l’Homme a pensé les mets et rêvé de satiété, écrit sur l’alimentation, élaboré des savoirs diététiques et prescrit des régimes, construit des gastronomies, codifié de bonnes manières de table et jugé l’alimentation de l’Autre… Du Moyen-Orient au monde occidental, ce voyage illustré dans les fourneaux de l’histoire nous invite à comprendre comment s’élaborent, se transmettent et se modifient les cultures alimentaires des hommes et des femmes d’hier et d’aujourd’hui. Il dessine une histoire vivante faite de repas ordinaires ou festifs de puissants et d’anonymes, de goûts et de dégoûts, de produits et d’imaginaires, de recettes de cuisine et de mythologies de table. Et si le fait culinaire définissait l’humanité dans ce qu’elle a de plus intime et de plus public ?