Florian Eglin

Florian Eglin est né le 7 décembre 1974 à Genève. Après des études en français moderne, en philologie romane et en littérature médiévale, il poursuit une carrière d’enseignant à Genève. Héritier concomitant de Ian Fleming et d’Huysmans, les écrits grinçants, violents et terriblement drôles de Florian Eglin sont à mettre entre les mains d’un public curieux et avide d’une littérature contemporaine et originale. Il a remporté le Prix du Salon du livre de Genève en 2016 et est lauréat de la Plume d’or de la Société genevoise des écrivains en 2018.

 

Représailles (Éditions la Baconnière)

Un monstrueux SUV prend en chasse la voiture d’un couple suisse en vacances en Corse. Sur la route déserte, leurs deux petites filles endormies sur la banquette arrière, Tom et Adèle hésitent : continuer cette folle course-poursuite dans la nuit, au risque de finir dans le décor ; ou s’arrêter et faire face à ceux qui les traquent ... Une décision qui marquera le début d’une longue et haletante descente aux enfers où il faudra bien affronter les monstres. TOUS les monstres. Bienvenue dans le désert des Agriates... Représailles est un polar glaçant qui manie l’humour et l’inventivité pour traiter du thème terriblement humain de la violence. Une fois ouvert, impossible de refermer ce roman totalement fou, addictif et inoubliable. Dans l’univers baroque de Florian Eglin, les hommes sont souvent des lâches, superbes et minables à la fois qui s’adonnent à la violence comme à l’alcool pour rien, par vacuité. Les femmes sont les maîtresses du temple, celles qui dessinent un sens. Tout chez lui est épique et ses références se tournent souvent vers la littérature médiévale, les contes et la mythologie. La trilogie de Solal Aronowicz (publiée à la Baconnière entre 2013 et 2015) posait les bases de cet imaginaire. Représailles plonge dans celui-ci mais en se pliant au ton et aux codes du roman policier dans une langue absolument somptueuse.

 

(Photo © Yvain Genevay)