Frédéric Pajak

Frédéric Pajak est né en 1955 dans les Hauts-de-Seine. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, souvent écrits et dessinés : Le Chagrin d’amour, Humour – une biographie de James Joyce –, Nietzsche et son père, Nervosité générale, Mélancolie, aux PUF ; La Guerre sexuelle, J’entends des voix et Autoportrait, chez Gallimard. Il est l’éditeur des Cahiers dessinés.

Après L’Étrange Beauté du monde et En souvenir du monde, réalisés avec Lea Lund, après la nouvelle édition de L’Immense Solitude et les huit premiers volumes du Manifeste incertain, les Éditions Noir sur Blanc poursuivent la publication des œuvres de Frédéric Pajak.

Il reçoit, pour le Manifeste incertain 3, le prix Médicis Essai 2014 et le prix suisse de la littérature 2015. En 2019, il est récompensé par le prix Goncourt de la biographie pour le Manifeste incertain 7, consacré à Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva.

 

Avec Pessoa, Manifeste incertain 9 (Les Editions Noir Sur Blanc)

C’est une sorte de miracle si l’on a pu exhumer les écrits de Fernando Pessoa, retrouvés dans une malle. Désormais l’un des écrivains les plus célèbres de son siècle, Pessoa n’avait presque pas été publié de son vivant. Dans ce neuvième et ultime Manifeste incertain, nous assistons à l’éclosion, non seulement du poète portugais lui-même, mais de ses principaux « hétéronymes » – Ricardo Reis, Alvaro de Campos, Alberto Caeiro et Bernardo Soares–, dont il avait soigneusement créé l’œuvre et la biographie. Nous le découvrons en Afrique du Sud, durant sa jeunesse,puis à Lisbonne sous les traits d’un modeste employé de bureau. Mais qui donc se cache derrière ce personnage terne et effacé, qui n’aura connu qu’un seul amour, platonique et malheureux? Quittant le mode biographique, l’auteur nous entraîne ensuite dans ses propres aventures, en Afrique, dans le Sahara, aux États-Unis, en Chine populaire et dans différents pays d’Europe. Trois parties forment ce Manifeste – Avec Pessoa, L’horizon des événements et Souvenirs–, trois voix distinctes, entre biographie et autobiographie, narration et introspection.

 

(Photo © Louise Oligny)