Frédéric Pajak

Présence durant les éditions :

20142017201920202021

Frédéric Pajak, né à Suresnes en 1955, est écrivain, dessinateur, éditeur de livres et de revues, réalisateur et commissaire d’exposition. En 1997, avec Martin Luther, l’invention de la solitude, il inaugure une forme nouvelle de récit dessiné. Depuis 2012 paraît chaque année un volume de son Manifeste incertain, où il conjugue biographie, autobiographie, essai, histoire, poésie et dessin. Le troisième volume a reçu le prix Médicis de l’essai 2014 et le Prix suisse de littérature 2015. En 2019, le septième volume a remporté le prix Goncourt de la biographie. En 2020, Frédéric Pajak a obtenu le Grand Prix suisse de littérature.

 

Pourquoi tu me regardes comme ça ? (NOIR sur BLANC)

Qu’est-ce qu’être écrivain ? S’agit-il d’une vocation, d’une malédiction, d’un accident ? Quelle vision du monde cela entraîne-t-il ? Bien qu’appartenant à des générations différentes, Paul Nizon et Frédéric Pajak, liés par ailleurs par une profonde amitié, ont nombre de points en commun : tous deux ont perdu leur père très jeunes ; tous deux ont beaucoup voyagé ; tous deux sont de grands connaisseurs de l’art : Paul Nizon a été l’un des critiques d’art les plus remarquables des années 1960-1970, Frédéric Pajak, en plus d’être dessinateur, est éditeur d’art et commissaire d’exposition. Tous deux, enfin, sont des figures singulières de la littérature d’aujourd’hui, récompensées pour l’ensemble de leur œuvre par le prestigieux Grand Prix suisse de littérature. Toutefois, si Paul Nizon a su très tôt qu’il serait écrivain, Frédéric Pajak, lui, a longtemps refusé de le devenir. Dans une conversation à bâtons rompus menée par le journa- liste et écrivain Amaury da Cunha, ils évoquent ensemble leurs lectures, leurs rencontres, leur parcours de vie, leurs passions et leurs deuils. Un témoignage puissant et inédit sur le rapport au livre, à l’écriture et à l’art.

 

(Photo © Louise Oligny)