Gaëlle Josse

Présence durant les éditions :

201420162018201920212022

Gaëlle Josse publie son premier roman, Les Heures silencieuses, en 2011 aux Éditions Autrement, suivi de Nos vies désaccordées en 2012 et de Noces de neige en 2013. Ces trois titres ont remporté plusieurs récompenses, dont le prix Alain-Fournier et le prix national de l’Audio lecture en 2013 pour Nos vies désaccordées. Chez Notabilia, Le Dernier Gardien d’Ellis Island remporte le prix de Littérature de l’Union européenne ; Une longue impatience, le Prix du public du Salon de Genève, le prix Simenon et le prix Exbrayat ; Une femme en contre-jour, le prix Terres de Paroles 2020 et le prix Place ronde du livre photographique. Ce matin-là, paru en 2021, a également rencontré une très large audience. Ses romans sont traduits dans de nombreuses langues, et étudiés dans les lycées.

 

La Nuit des pères (Éditions Noir sur Blanc)

Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l’oubli. Après de longues années d’absence, elle appréhende ce retour. C’est l’ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer. Entre eux trois, pendant quelques jours, l’histoire familiale va se nouer et se dénouer. Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.

 

(Photo © Louise Oligny)