Guy Oberson

Guy Oberson vit et travaille en Suisse, à Paris et à Berlin. Il est connu pour ses grandes huiles ou pierres noires, ainsi que ses performances. Ses œuvres sont montrées régulièrement dans des musées et galeries en Suisse, en Allemagne et en France. Il est représenté par la galerie C à Neuchâtel.

Terrestres

Terrestres, publié avec Nancy Huston, explore notre rapport à la nature, à notre part animale, sédiments de nos comportements primitifs, nos croyances et mythologies, alors que dans la société contemporaine l’homme se tient bien souvent avec arrogance en dehors et au-dessus de la nature. “Je veux être l’abeille, écrit Guy Oberson dans son journal d’atelier. Je veux être le cerf, la montagne, je veux être le vent et la pluie, le bourdonnement de la ruche ou le martèlement des sabots, le sang de la bête égorgée... Même si je reste toujours humain, un individu bien distinct, je veux cependant être ces natures dans ma conscience de «terrestre», sans quoi je ne serais qu’un électron, non pas libre mais déréglé qui agit contre le monde dans lequel il vit.”  Dans les sculptures, huiles, aquarelles et pierres noires que réunit ici Oberson, tout se figure et se transfigure. Cocons, essaims, corps drapés, sexes, poumons... deviennent “montagnes” et la montagne en pierre noire devient elle-même “essaim”. À travers une trentaine de poèmes, Nancy Huston commente avec tendresse et drôlerie les prétentions de notre espèce, qui sont à la mesure de sa fragilité.

(photo © Nancy Huston)