Hélène Becquelin

Présente à des rencontres scolaires, non accessible au public. 

 

Graphiste et illustratrice suisse, originaire du Valais, Hélène Becquelin vit et travaille à Lausanne. Après avoir obtenu son diplôme de graphiste à l’École d’Art de Lausanne en 1987, elle a pratiqué son métier plusieurs années dans diverses agences de publicité. À la naissance de ses enfants, elle est devenue graphiste et illustratrice indépendante et a réalisé au fil des années cartes de voeux, faire-part, dessins de presse, affiches et flyers pour plusieurs musées. Son blog BD Angry Mum lui a permis de se remettre à la bande dessinée. Depuis, elle a eu la possibilité d’être publiée dans des ouvrages collectifs et personnels tant en Suisse qu’en France. Elle a participé également à plusieurs expositions collectives et individuelles où elle a présenté ses créations en laine cardée et dessins.

 

1979 (Antipodes)

Après les récits de son enfance dans Adieu les enfants tomes 1 et 2, Hélène Becquelin raconte son adolescence solitaire et décalée par rapport à son entourage et voit sa vie bouleversée grâce à la découverte du punk rock. Elle va radicalement changer d’attitude, s’ouvrir à d’autres horizons culturels et géographiques, ce qui va « accessoirement » lui sauver la vie. Avec son point de vue féminin et distancé du milieu rock en Suisse romande dans les années 80, l’auteure nous montre comment une jeune provinciale arrive dans la « grande » ville de Lausanne, découvre le Sapri Shop, le Centre autonome, les punks de la Dolce vita, etc.