Ian Manook

Bourlingueur, journaliste, patron d’une agence de communication… On ne compte plus les métiers exercés par Ian Manook. Pas plus que les nombreux prix (Polar SNCF, Elle Polar, Quais du polar….) qui ont couronné sa trilogie de « thrillers mongols », traduite dans près de 10 langues : Yeruldelgger, Les temps sauvages et La mort nomade.

 

(Photo © Richard Dumas)

 

Vous retrouverez l'auteur en dédicace à la Tente de la Navigation

Place n°531