Imma Monsó

Imma Monsó est née en 1959 à Lérida, où elle vit. Elle a étudié la philologie française et la linguistique, et enseigne à l’université. Elle écrit aussi dans El País et dans La Vanguardia. Elle a publié plusieurs romans, dont La Femme pressée (Robert Laffont, 2013), lauréat du prestigieux prix Ramon Llull des lettres catalanes. Après Un sacré caractère paru en 2014, L’Anniversaire est son second roman qui paraît chez Jacqueline Chambon.

 

L’Anniversaire (Jacqueline Chambon)

Mariés depuis de nombreuses années et parents de jumeaux aujourd’hui partis de la maison, un homme et une femme qui ne sont jamais nommés dans le roman, traversent une crise dans leur couple. Plutôt que d’en venir au divorce, et après une phase de silence qu’ils se sont imposée comme par jeu, l’homme tente le tout pour le tout et décide de surprendre sa femme pour leur anniversaire de mariage. Ils prennent la route, vers une destination connue de lui seul. Il a en effet tout préparé depuis des semaines et peut enfin mettre son plan à exécution. Ne reste plus qu’à s’arrêter sur un sentier de campagne retiré de tout et à ouvrir une petite boîte... une petite boîte contenant une araignée venimeuse, et à rester enfermés tous les deux dans l’habitacle de la voiture dont il est désormais impossible de s’échapper...

Son épouse l’exhortait à la surprendre ? Il s’est attelé à la tâche pour ne pas la décevoir.

Parallèlement à cette trame narrative, deux enfants, Guillem et Mateu, jouent en pleine campagne espagnole. Ils recréent les aventures de Moby Dick en incarnant chacun les rôles des personnages du roman. Jusqu’à ce qu’une rencontre vienne rompre le charme de l’imaginaire et de l’enfance.

L’Anniversaire est un huis-clos dont la tension va crescendo et ne s’apaise qu’une fois le livre refermé. C’est un extraordinaire roman sur l’apprentissage du langage, son appropriation, sur le langage que l’on se crée nous-mêmes, celui de l’enfance, de la perte de l’innocence, de la traduction de nos propres pensées, que ce soit au travers des silences, des répétitions ou des jeux de mots que l’on fait rouler en bouche, autour de la langue, comme un bonbon acidulé. Un roman riche d’inventivité et de finesse.

 

(Photo © LM. Palomares)

Retrouvez l'auteure en dédicaces : Tente du Débarcadère - Place n°208

Programme de l'auteur

Samedi

10h30-12h00 Dédicaces 
13h30-14h45  Romans espagnols: histoires sur la route…
15h00-16h00 Dédicaces 
16h30-17h45  Je t’aime moi non plus
18h00-20h00 Dédicaces 

Dimanche

9h30-11h00 Dédicaces 
11h30-12h30 Dédicaces