Irena Brezna

Irena Brežná est née en 1950 à Bratislava en Slovaquie. Elle a émigré en Suisse en 1968 et a étudié les langues slaves, la philosophie et la psychologie à l’Université de Bâle. Depuis 1982, elle travaille comme journaliste. Elle vit à Bâle. Parmi ses nombreuses publications, elle a publié des reportages (littéraires), des récits et des romans. Vient de pa- raître en avril 2014, L’ingrate venue d’ailleurs (Die undankbare Fremde), traduit de l’allemand par Ursula Gaillard(Editions d'en bas).  Le meilleur des mondes (Die beste aller Welten, à paraître aux Editions d'en bas, 2014, dans une traduction de Laurent vallance) est le premier roman d’Irena Brežná, publié en 2008 (Ebersbach Verlag), après plusieurs reportages sur l’Europe de l’Est.

À caractère autobiographique, il raconte une enfance durant les années 60 de construction du communisme en Tchécoslovaquie. Cette époque de bouleversements est peinte à travers les expériences vécues par Jana, une fille de onze ans : partagée entre le monde sa mère disparaît en prison ; son père, un avocat, doit aller construire des ponts.

(Photo © Ivan Majersky – Pravda SK)