Jacques Côté

Jacques Côté est un auteur de Québec. Ses romans policiers lui ont valu à quatre reprises le prix Arthur-Ellis du meilleur policier au Canada et  le prix St-Pacôme au Québec.

Sa première série policière, mettant en scène le duo d’enquêteurs Duval et Harel, compte cinq titres et se situe au tournant des années 70, ce qui lui confère une touche vintage. De Nébulosité croissante en fin de journéeà Où le soleil s’éteinten passant par  Le chemin des brumes,  le lecteur est entrainé sur le vaste territoire québécois.

Les deux premiers tomes de sa série policière Les Cahiers noir de aliénistesont disponibles chez Actes-Sud en Babel Noir etprésentent l’aliéniste le Dr Georges Villeneuve.Dans le quartier des agités, on le retrouve en 1889 élève du Dr Magnan à l’asile Ste-Anne de Paris où il se spécialise en médecine mentale, mais aussi à la morgue de Paris où il apprend l’abc de la police scientifique avec Brouardel et Bertillon. De retour à Montréal, où se passe Et à l’heure de votre mort, Villeneuve entreprend des réformes médicolégales dans un contexte de grand conservatisme mais une série d’évènements meurtriers forceront les autorités à accéder à ses demandes.

Historien en médecine légale et police scientifique, Côté est aussi l’auteur de la biographie Wilfrid Derome, expert en homicidesqui raconte la vue du fondateur du Laboratoire de médecine légale de Montréal et de police technique, le premier du genre en Amérique du Nord.

 

Où le soleil s’éteint (Alire)

Juillet 1983...

Sur l’autoroute 20, Benoit Ayotte et Sylvain Mailloux, deux voyous en provenance de Montréal, font du pouce vers l’est. Ayotte veut se terrer au chalet de l’oncle de Mailloux, à Rivière-à-Pierre, car, en mission pour son clan, il a abattu par erreur un innocent père de famille plutôt qu’un membre d’un gang rival. Mais dès leur arrivée dans la région de Québec, la mort s’invite dans le périple des deux malfrats.

Quand le corps d’un homme sans papiers – et sans tête ! – est découvert sur la voie ferrée du tracel de Cap-Rouge, l’équipe du lieutenant Duval est chargée de l’enquête qui déterminera s’il s’agit d’un meurtre ou d’un suicide. Ajoutée à la découverte d’indices incriminants dans un bosquet sur le promontoire qui jouxte la vertigineuse structure métallique, la disparition dans le même secteur de deux jeunes filles fait cependant craindre le pire au lieutenant, dont l’humeur est déjà assombrie par l’effritement de sa relation avec Laurence, sa femme.

Or, pendant que les policiers peinent à comprendre ce qui s’est passé ce soir-là dans les hauteurs de Cap-Rouge, la trajectoire meurtrière du tueur fou se poursuit en toute impunité...

Retrouvez l'auteur en dédicaces : Tente du Débarcadère - Place n°1

(Photo © Louise Anne Bouchard)