Jacques Hirt

Jacques Hirt est né et vit à La Neuveville, aux confins de la Romandie. Il obtient son brevet d’instituteur à Porrentruy puis poursuit ses études de lettres aux universités de Neuchâtel et de Berne ainsi qu’à Vienne et Londres. Il enseigne au Collège du district de La Neuveville dont il sera le directeur pendant trente ans. Après trois mandats au Conseil de ville, il est élu maire de sa cité. Il exerce cette fonction pendant douze ans et préside aussi la Conférence des maires du Jura bernois. Il participe activement aux destinées culturelles de son pays, au sein de commissions cantonales et interjurassiennes. Il est l’auteur d’une pièce de théâtre et de romans policiers – six à ce jour – parus aux éditions RomPol à Lausanne. Le dernier, Deux meurtres et demi, vient de paraître.

Deux demis, c’est parfait. Du chasselas bien frais entre quatre amis. Sous une tonnelle, près d’une fontaine, quand on a tout le temps. On refait le monde, on parle de tout et de rien. On s’émeut, on se réjouit, puis on s’inquiète. De morts mystérieuses survenues en quelques jours : accidents, suicides ou crimes ? Aucun lien entre les victimes, aucun mobile. Pourquoi elles ? Qui sera la suivante ? Cela a commencé à Berne, s’est poursuivi à La Neuveville et dans les arènes d’Avenches, lors d’un opéra.

Et deux meurtres et demi : comment perpétrer un demi-meurtre ? « Étrange affaire, constate Bouvier. Depuis que nous cherchons, nous ne trouvons que des questions. » Les crimes que poursuit le commissaire sont étrangement roses ou violets. Il est des crimes de sang, mais est-il des crimes de fleurs ? La couleur du crime n’est-elle pas le rouge ? Comme celle de la passion ? Et l’ambition, est-elle rouge ou noire ?

(Photo © RomPol)