Jean-Paul Schwindt

Présence durant l'édition :

2022

Jean-Paul Schwindt est natif de Sierre dans le canton du Valais. Économiste et sociologue de formation, actif dans les métiers du livre, il a occupé des fonctions dirigeantes dans l’audit et les stratégies de marché au sein d’entreprises agroalimentaires nationales et mondiales (Zweifel, Nestlé, Danone) et les médias (Tamedia et Gassmann). Il a dirigé l’hebdomadaire Terre et Nature et travaillé en étroite collaboration avec le journal Schweizer Bauer. Il est également l’auteur de Le smartphone, un objet qui peut en cacher un autre, qui analyse comment cet appareil reconfigure les liens sociaux.

 

Vins et vignerons suisses à l’épreuve de la mondialisation : défis et perspectives (Alphil)

« Les vins suisses lancent un SOS », « Les vignerons sont à bout », « C’est l’amertume ! ». Tels sont les titres que l’on voit apparaître régulièrement dans les médias. Pourtant, la Suisse exporte brillamment ses produits, notamment le chocolat, le fromage, les montres ou les instruments de précision. Mais la présence de ses vins à l’étranger est insignifiante et sur son propre marché, les vins européens la dominent de loin.
Bien souvent, la pression sur les prix du vin et le recul de sa consommation sont évoqués pour expliquer la nature de cette crise : ces facteurs ne représentent toutefois que la partie visible de l’iceberg. Cet ouvrage entend faire comprendre les origines de cette crise profonde et y proposer des réponses. On y rencontre les nombreux protagonistes, événements et lieux de son histoire : le col du Gothard, l’aristocratie mercantile bordelaise, les grands ducs de Bourgogne, la prohibition américaine (1920-1933), l’invention du conteneur maritime, la Dolce Vita de Fellini ou le scandale du vin autrichien frelaté (1985), qui ont en commun d’avoir contribué à mettre la viticulture de notre pays un genou à terre.
Si produire du vin est un art que les vignerons suisses maîtrisent, savoir le vendre dans un marché hautement concurrentiel en est un autre. En sachant tirer parti des opportunités offertes par les nouveaux comportements d’achat et la quatrième révolution industrielle, l’écologique, de véritables perspectives d’ascendance s’offrent à la filière viticole helvétique. Des solutions concrètes et inédites sont proposées dans ce livre. Il ne reste plus qu’à les découvrir.