Jean-Pierre Mocky

Comédien, réalisateur, producteur et grande gueule du cinéma français, Jean-Pierre Mocky, né à Nice en 1933, a signé plus de soixante films qui font de lui un des auteurs majeurs de sa génération avec qui tous les grands acteurs français, de Fernandel à Deneuve, auront parfois travaillé gratis. Tendre, révolté, acerbe, ironique et tonique, il continue de tourner à 80 ans avec une énergie infatigable. L'un de ses derniers films, inédit en Suisse Calomnies (2014) avec notamment Guy Marchand et Agnès Soral. La longue marche, entretiens avec Noël Simsolo est paru aux éditions Neige en 2014.

Mocky ? Un tendre râleur, un provocateur, un anar fauché qui bâcle ses films et dont les coups de gueule ont aidé les médias à snober l’œuvre pourtant cohérente, digne de Simenon, de ce réalisateur au style vif : une soixantaine de films et autant de courts-métrages, bel exemple de la notion du cinéma d’auteur indépendant.

Jeune premier chez Antonioni, il signe Les Dragueurs en plein triomphe de la Nouvelle Vague. La farce noire éclaire les tares d’une France rancie, subvertit le cinéma commercial, invente le néopolar (Solo, 1970). Passant de la comédie contestataire au thriller social, avec quelques succès et nombre d’échecs, Mocky a pu compter sur la fidélité d’acteurs nommés Serrault, Noiret, Jeanne Moreau, Piccoli, Poiret, Lonsdale –, mais aussi l’estime de Godard et Resnais.

(Photo © Capman – SIPA)