Karim Miské

Né en 1964 à Abidjan d'un père mauritanien et d'une mère française, Karim Miské grandit à Paris avant de partir étudier le journalisme à Dakar.

De retour en France, il réalise durant vingt ans des films documentaires sur une variété de sujets allant de la bio-éthique au néo-fondamentalismes juifs, chrétiens et musulmans, en passant par la surdité (il apprend pour cela le langage des signes). Ses films ont été diffusés sur Arte, France 2, Canal +, Channel four et bien d’autres chaines de télévision à travers le monde entier.

En 1997, Karim Miské publie un récit, dans l'ouvrage collectif Le livre du retour (éditions Autrement). Celui-ci relate sa découverte du monde arabe, de l'Afrique et de l'Islam lors de son premier voyage en Mauritanie à l'âge de quinze ans ainsi que les rapports complexes qu'il entretient depuis lors avec les différentes composantes de son identité.

À partir de 2010, il écrit plusieurs tribunes sur la racialisation de la société française pour Rue89 et Le Monde. Il tient à présent un blog, "chronique des années dix", sur le site des Inrockuptibles.

Arab Jazz (2012) est son premier roman.