Léopold Veuve

Présence durant l'édition :

2021

Diplômé architecte de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL, 1956), Léopold Veuve a pratiqué l’architecture pendant une dizaine d’années dans le cadre de l’Atelier des architectes associés (AAA) à Lausanne. Parallèlement, il a procédé aux premières études d’urbanisme de l’époque et créé, avec le géographe Jacques Barbier, le bureau d’urbanisme Urbaplan, en 1966. Nommé professeur à l’EPFL en charge de l’enseignement de l’aménagement du territoire en 1972, il a exercé jusqu’en 1995. Pour améliorer la pratique dans ce domaine, il consacrera une année de recherche comme hôte au MIT (Massachusetts Institute of Technology, Boston, 1973-1974 ). À son retour des USA, à la demande de différents gouvernements, il dirige plusieurs études en Afrique dans le cadre de l’enseignement et également comme chef de projet du bureau Urbaplan.

 

Récits en quête de sens (Infolio)
Une vie longue a permis à Léopold Veuve de traverser une période de grands changements, que ce soit dans l’urbanisation, l’autonomie progressive de l’individu, les nouvelles technologies ou la globalisation du monde. Cette succession de changements a entraîné des décalages entre les besoins nouveaux, notamment en matière d’organisation de l’espace, et les modes de régulation institutionnels. Si des solutions techniques peuvent être apportées pour en limiter les impacts à court terme, il est en revanche beaucoup plus difficile de développer de nouvelles manières de penser et de fixer des références adaptées aux exigences actuelles. À travers le choix de huit récits d’expériences vécues qui ont balisé son parcours, on découvre comment les échecs et les succès ont contribué à produire une nouvelle manière de penser et de pratiquer, fondée sur une remise en question permanente entre le « savoir » et le « faire ». Ce regard, au-delà de toutes les perturbations économiques, sociales et environnementales, met en évidence une crise de sens. Aussi la réponse ne se situe-t-elle pas dans un quelconque exploit technique ou d’ingénierie sociale, mais dans une nouvelle vision de la relation de l’individu au monde, sujet abordé en fin d’ouvrage.

Programme de l'auteur·trice

Vendredi

11h30-14h00 Dédicaces 

Samedi

9h30-10h30 Dédicaces 
11h00-12h00  Territoire, un bien commun
12h00-13h30 Dédicaces 
15h00-17h30 Dédicaces