Marie-Jeanne Urech

Présence durant les éditions :

20122015201620182022

Née en 1976 à Lausanne, Marie-Jeanne Urech étudie les sciences sociales à l’Université de Lausanne, puis obtient un diplôme de réalisatrice à la London Film School. Oscillant pendant plusieurs années entre ses talents d’écriture et de réalisation, elle se consacre aujourd’hui pleinement à l’écriture. La touchante humanité qui embaume ses fictions lui a notamment valu le prix Eugène-Rambert en 2013 avec Les Valets de nuit, paru au éditions de l’Aire. Chez Hélice Hélas, elle a publié les romans Malax en 2017, et la Terre tremblante en 2018.

 

K comme Almanach (Hélice Hélas)

Chaque soir, Simon allume à l’aide de sa perche les lampadaires de la ville. Alors que la population se déporte en masse vers l’idéalisée Belgador pour ne jamais en revenir, lui s’évertue à contenir l’inévitable progression de l’obscurité. Autour de lui, les immeubles se fissurent, la ville est rongée par une végétation suffocante, les denrées viennent à manquer et l’espoir s’amenuise. Récit marqué par l’abandon, K comme Almanach raconte l’espoir qui anime Simon, et les constructions qui continuent à habiter les ruines. Fable sociale et intime tout à la fois, le roman nous confronte aux questions de la transmission, de la confiance, de la famille. Le récit se dévoile au rythme de ses intempéries, surprenantes et inévitables tout à la fois. Par ses personnages aux défauts profondément humains, Marie-Jeanne Urech interroge les fragilités de nos quotidiens, et le difficile exercice d’animer un monde en collectivité.

 

(Photo © Charly Rappo)