Marie-José d’Astrée

Marie-José d’Astrée est Française et travaille comme traductrice et formatrice dans une institution internationale. Son livre, écrit à la première personne du singulier, est une compilation d’expériences vécues par diverses mères à l’âge où elles ne sont plus valorisées ni dans leur rôle de maman ni souvent dans leur féminité ; un récit plein d’empathie et d’humour, pour aider les mères — mais aussi les pères — qui souffrent de l’indifférence ambiante. Le nid vide Récit d’un mal de mère et petit guide pour parents esseulés est paru aux éditions Favre en 2014.

D’un ton où le tragique le dispute au comique et à l’autodérision, une quinquagénaire désemparée nous fait partager ses questionnements face à au départ de son fils. Elle nous invite à explorer les « charmes » des soirées en ville quand on tente désespérément de s’occuper l’esprit en vaines sorties, les arcanes d’un stage de « sexualité sacrée » ou les affres des consultations psy diverses et variées. On y découvre également les aléas du marché immobilier lorsqu’il faut revoir son train de vie après le départ des enfants (et parfois aussi du conjoint), ou encore le pénible achat d’une robe de cocktail quand on ne se sent plus vraiment désirable, faute de compliments depuis trop longtemps. C’est toute une génération de femmes qui se retrouvera dans les crises de larmes et les éclats de rire de cette héroïne un peu perdue.