Maryline Desbiolles

Maryline Desbiolles est l’auteur d’une vingtaine de livres, publiés pour l’essentiel aux Éditions du Seuil, dont La Seiche (1998), Anchise (1999, Prix Femina), Les draps du peintre (2008), Dans la route (2012), Vallotton est inadmissible (2013) et Ceux qui reviennent (2014).

 

Le beau temps
Maurice Jaubert, né à Nice en 1900, compositeur connu avant tout pour ses musiques de films, est mort en juin 1940 sur le front. Dans ce récit biographique qui devient presque une lettre d’amour, Maryline Desbiolles, devenue Niçoise elle aussi, retrace la vie de cet être généreux et créatif, mort en héros et qui aura fréquenté les formes nouvelles de l’art, en musique (il côtoie Honegger et Messiaen) et au cinéma (il travaille avec René Clair, Marcel Carné, Jean Renoir dont il connaît bien la famille, et surtout Jean Vigo). Durant ces quarante ans d’une vie menée tambour battant, on redécouvre l’effervescence artistique des années 1920 et 1930, à Paris où Jaubert est allé exercer ses talents (en particulier à la salle Pleyel) mais tout autant à Nice, ville cosmopolite traversée et réveillée par toutes les avant-gardes.

(photo © Hermance Triay)